Investir en SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)

La SCPI est créée comme un véritable partenariat entre l’investisseur et l’entrepreneur (ou la société de location), avec la participation de tiers : les notaires qui agissent au nom de l’acheteur ou du vendeur et le CNPJ qui valide la transaction par son enregistrement sur le SIFI (le système brésilien d’information financière).

Quels sont les avantages d’un investissement dans une SCPI ?

Des coûts réduits : La SCPI est moins coûteuse que l’achat et la vente de parts directement, car elle ne nécessite pas l’intermédiation d’une autre entité telle que des courtiers ou des bourses.

Définition des Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI)

Société civile de placement immobilier (SCPI) – Définition et principales caractéristiques : Une Société civile de placement immobilier (SCPI) est une société française qui peut acheter ou louer des biens immobiliers et les proposer en location à des investisseurs et des propriétaires qui gagnent leur argent grâce aux revenus qu’ils perçoivent des locataires en contrepartie du versement d’un loyer à un certain taux par mètre carré, mois après mois sur une période fixe (par exemple 5, 10 ou 15 ans). L’idée derrière cette forme d’investissement est de répartir le risque associé aux investissements immobiliers et de permettre aux investisseurs d’obtenir des avantages fiscaux (la loi française limite la possibilité de déduire les paiements d’intérêts de son revenu imposable). La plupart des SCPI sont réglementées par l’AMF, qui contrôle également l’émission des parts et les exigences de performance des SCPI elles-mêmes (voir ci-dessous). La majorité des SCPI sont basées sur la gestion de biens immobiliers, tels que des immeubles commerciaux, des immeubles d’habitation ou des lotissements.

scpi

Quel est le fonctionnement d’une SCPI ?

Vous pouvez devenir membre d’une SCPI en achetant ses parts à un certain prix par part (généralement 1 €). Ce prix est basé sur la valeur liquidative de la SCPI à ce moment-là et il correspond au rendement que vous devez attendre d’un investissement dans la SCPI divisé par le nombre de parts que vous possédez dans la SCPI (et donc le montant d’argent investi dans la SCPI). Par exemple, si votre investissement dans la SCPI est de 100 000 € et que vous possédez 100 parts de la SCPI, le rendement attendu de votre investissement est de 10 000 € / 100 = 10 € par part et par an (c’est ce qu’on appelle le rendement). Le rendement d’une SCPI dépend de nombreux facteurs tels que la qualité du portefeuille immobilier, les frais de gestion et la localisation des biens (par exemple, ils peuvent être situés au Luxembourg ou à Paris). Une SCPI n’est pas toujours un bon choix pour tout le monde mais je pense que c’est une excellente option si vous voulez investir dans l’immobilier tout en vivant à l’étranger et que vous ne voulez pas investir directement dans une société en raison des coûts de transaction élevés associés aux investissements directs.

Quelle est la fiscalité des SCPI ?

L’imposition des revenus locatifs d’une part de SCPI est régie par deux régimes :

l’impôt général sur les revenus des personnes physiques ;

l’impôt sur les plus-values réalisées lors de la vente d’un bien immobilier dont vous êtes propriétaire et que vous utilisez comme véhicule d’investissement pour un client, mais que vous ne gérez pas activement vous-même (cela inclut l’autogestion).

L’imposition de ces revenus varie selon qu’ils sont soumis à un taux d’imposition progressif ou à un taux d’imposition forfaitaire, et également selon que les revenus sont déclarés en France ou dans un autre pays où il n’y a pas d’impôt du tout (par exemple en Suisse).

Quel est le taux d’imposition des revenus locatifs des SCPI ?


En 2016, le taux d’imposition pour les particuliers gagnant jusqu’à 150 000 € bruts par an (60 000 € nets) était de 20 % de leur revenu imposable, pour ceux gagnant de 150 001 à 500 000 €, il était de 35 %, pour ceux gagnant plus de 500 001 €, il était de 50 %. Cela signifie que si vous gagnez 60 000 € par an et que vous déclarez vos revenus locatifs, vous paierez 25 % d’impôts.

Ces articles pourraient vous intéresser...